Puis-je voyager avec du CBD ?

Le potentiel santé du CBD en fait un remède miracle pour plusieurs maladies. Beaucoup de gens en consomment régulièrement pour son effet antalgique et guérisseur. Que se passe-t-il pendant les déplacements ? Peut-on emmener un produit au CBD en voyage ou non ? Comment faire ? Voici l’essentiel sur les voyages et le CBD.

La législation du pays de départ et du pays de destination

En France, le CBD peut circuler librement. Mais dans certains pays, il est interdit. De même, si la teneur en THC en Suisse peut être de 1 % au plus, en France, la limite est de 0,20 %. Il faut ainsi tenir compte des législations dans les pays où vous transiter : le pays de départ et celui d’arrivée. Quelques recherches suffisent pour cela. Vous devriez vérifier si le pays par lequel vous passez autorise la circulation et la consommation de CBD ; de même pour le pays de destination.

Les produits au CBD et pas le chanvre

Il faut préciser que le cannabidiol vient du chanvre. Justement, le chanvre reste prohibé dans de nombreux pays, dont l’Hexagone. Pour éviter tous les problèmes en voyage, mieux vaut ne pas en emporter. De toute manière, l’autorisation concerne uniquement les produits au CBD et non le chanvre, en ce compris les fleurs et les feuilles ou même les tiges. Si vous avez quelques feuilles chez vous, laissez-les là-bas. Si vous deviez les fumer, achetez-en à l’arrivée.

A lire également  Obligations du vendeur en cas de vente de fonds de commerce

Le CBD et la douane 

La douane française peut saisir les produits qui ne sont pas autorisés sur le sol français. Cela est valable partout où vous allez. Elle peut fouiller dans vos bagages et vérifier leur origine, surtout s’ils paraissent suspects ou s’ils sont classés comme stupéfiants. Pour que tout se passe bien, choisissez uniquement des flacons ou des colis scellés. Vous éviterez les heures d’attente et les questions embarrassantes ainsi. N’oubliez pas la facture d’origine et les documents prouvant que vous avez besoin de CBD.

Les contrôles aux frontières

Dernière précision sur les frontières :

  • en Europe, aucune vérification ne sera faite puisque le CBD est légal ;
  • pas de contrôle non plus dans les autres pays Schengen ;
  • l’Asie est moins souple si les États-Unis autorisent la circulation du CBD ;
  • en cas de contrôle, on demandera une ordonnance du médecin ainsi que les papiers du produit, ne les oubliez pas ;
  • si vous avez acheté le CBD en vente libre et sans ordonnance, présentez la facture pour prouver qu’il s’agit bien de CBD et non de THC.

L’avion et le CBD

Certaines personnes prennent du CBD dans l’avion pour éviter les crises de panique, d’angoisse ou les états de stress. Il est ainsi autorisé dans l’avion si et seulement si le pourcentage en THC reste raisonnable. Le principe du THC à moins de 0,20 % demeure donc, peu importe la situation. Dans l’avion, veuillez n’emporter que des huiles ou des e-liquides. Les résines et les fleurs ou les feuilles étant proscrites. Cela devrait s’appliquer sur l’ensemble des transports : train, brousse, bateau, etc.

A lire également  Résilier son assurance voiture ou moto : quelles sont les conditions juridiques ?