Les avantages du portage salarial

Le portage salarial est devenu aujourd’hui l’une des formes d’emploi les plus flexibles. Il est également le plus plébiscité par de nombreuses personnes qui veulent devenir freelance. Grâce à l’association de l’entrepreneuriat et du salariat, vous pouvez exercer votre activité en indépendance en toute liberté. Vous profiterez aussi de la sécurité sociale qu’un salarié ordinaire. Quels sont les avantages du portage salarial ?

La protection sociale en portage salarial

En portage social, vous êtes rattaché au régime général de la sécurité sociale et affilié à la caisse d’assurance maladie de votre région. Vous avez la même couverture sociale qu’un salarié classique. Si vous êtes malade, vous serez remboursé par la sécurité sociale, notamment vos frais médicaux. Vous bénéficierez également d’une indemnité journalière pour les arrêts de travail.

À part la sécurité sociale, vous pouvez adhérer à une mutuelle d’entreprise à laquelle vous profiterez d’une protection plus complète. Depuis quelques années, toutes les entreprises, y compris les sociétés de portage, sont dans l’obligation d’offrir à leurs salariés une mutuelle. Par conséquent, plusieurs offres ont été négociées et sont à votre disposition, en l’occurrence la prise en charge du forfait journalier, les soins dentaires, le remboursement des frais d’optique et la prise en charge en totalité du ticket modérateur. Tout cela, à des tarifs particulièrement abordables.

A lire également  La réforme du droit des marques

L’assurance chômage

Dans le domaine du portage social, il existe un lien de subordination entre vous et votre société de portage. Cela implique le droit à des indemnités chômage. Ces dernières sont régies par l’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015. En cas de rupture de contrat avec votre société de portage, vous percevrez des indemnités de chômage et pourrez prétendre à une réintégration. Cette assurance vous couvre également contre le risque de perte ou de baisse d’activité. C’est ce qui le différencie du statut de micro-entrepreneur.

L’assurance chômage ne prend effet que lorsque vous avez effectué 88 jours de travail au cours des 28 mois précédant votre fin de mission ou la rupture de votre contrat de travail.

  • Si vous voulez bénéficier de vos droits au chômage, inscrivez-vous auprès de Pôle Emploi, comme demandeur d’emploi.
  • N’oubliez pas de présenter une attestation de portage salarial, délivrée par votre société de portage. Pôle emploi calcule ensuite le montant de votre allocation chômage à partir de votre salaire journalier.

Il est d’ailleurs possible de reprendre une activité en portage tout en gardant votre indemnité de chômage, mais sous certaines conditions.

La cotisation à la retraite

Le droit à la retraite fait également partie de l’un des plus grands avantages du portage salarial. Pour en bénéficier, vous devez cotiser à la caisse de retraite. En contrepartie, vous profiterez d’un droit à la retraite identique à ceux des salariés classiques. En d’autres termes, la cotisation est prélevée à partir des charges salariales et patronales sur votre rémunération. En effet, votre entreprise de portage salarial s’occupe de la cotisation et la reverse à l’organisme concerné. Elle vous affilie à cette même caisse pour la validation de vos trimestres. Le montant de la cotisation sera calculé à partir du salaire que vous touchiez chaque mois. De nos jours, une grande partie des cadres en fin de carrière optent pour le portage salarial dans le but d’obtenir des trimestres supplémentaires et d’une retraite à taux plein. Le portage salarial offre par ailleurs une flexibilité correspondant parfaitement aux besoins des séniors actifs. Ces derniers sont libres d’organiser leur temps de travail. Toutefois, ils n’ont pas à penser aux tâches administratives inhérentes à leur nouvel emploi qui sont parfois contraignantes. Ce statut leur permet de conserver la protection sociale qu’ils avaient en tant que salariés.

A lire également  La résiliation d’un contrat d’assurance