Les multiples facettes de l’huissier de justice

Faisant partie de la grande famille des juristes, l’huissier de justice est un auxiliaire de justice qui est amené à exercer son métier dans des situations parfois délicates. Pourtant, c’est un maillon essentiel de la justice de notre pays, pour servir à de nombreux actes nécessitant son intervention. Tout un chacun, un jour, peut avoir besoin d’un huissier pour faire valoir ses droits. Au même titre qu’un notaire, il exerce en tant que libéral, bien qu’il ait aussi un statut qui le lie à l’autorité publique de l’État. Découvrons ensemble les multiples facettes de l’huissier de justice.

Les fonctions de l’huissier de justice

C’est effectivement un officier ministériel qui est nommé par le ministère de la Justice, tout en étant un travailleur indépendant travaillant comme libéral au sein d’un cabinet spécialisé. Prenons l’exemple de Gaelle Esposito Huissier dans l’Ain, qui nous a parlé de son métier. Ses rôles sont avant tout de réaliser ces types d’actes :

  • Aller informer officiellement les actes judiciaires en les signifiant aux personnes qui sont concernées. Cela peut aussi être un jugement ou une assignation en justice, comme dans le cas d’un divorce.
  • Faire de même pour tout ce qui est extra-judiciaire, avec des exemples tels qu’un congé signifié à un individu locataire d’un appartement et dont il ne verse plus les loyers.
  • Puis enfin aller faire exécuter toute décision de justice, en utilisant si nécessaire toute voie d’exécution forcée, comme c’est le cas avec des expulsions de domiciles, ou aussi lors de saisie de biens.
A lire également  CBD en France : la Cour Européenne valide la commercialisation

Au travers de ces quelques exemples, on peut se rendre rapidement compte que sans un huissier de justice, bien des décisions ne pourraient pas être appliquées. Cela peut effectivement concerner tout le monde :

  • Un propriétaire d’appartement victime de non-paiement des loyers de la part de son ou ses locataires.
  • Pouvoir récupérer l’argent qu’une décision de Justice aura décidé, tel qu’on peut le voir aux Prud’hommes.
  • Faire de même que le point précédent, mais en amont d’une décision de Justice, avec le cas de l’amiable.
  • Réunir des preuves et les faire constater pour qu’elles soient légalement recevables par la Justice.

Ce qui est souvent oublié par les non initiés aux actes d’huissier, c’est le rôle important de celui-ci dans les cas qui nécessitent un certain doigté diplomatique et surtout de la médiation. C’est notamment une possibilité de recourir au dialogue entre deux parties, avant d’aller commencer une procédure judiciaire menant jusqu’au procès. Pour toutes les parties, c’est un avantage, car on peut éviter de longues procédures coûteuses. 

Comment devenir huissier de justice ?

Pour celles et ceux qui aimeraient rejoindre ce corps de métier qui sert la Justice tout en ayant un rôle clé de médiateur, il faut retenir qu’un MASTER de droit ou équivalent à BAC+4 est nécessaire. Une fois ce diplôme en poche, il suffit de réussir l’examen des huissiers, puis de faire deux ans de formation avec un stage professionnel. Il y a finalement un examen, assez sélectif et qui demande une préparation rigoureuse, qui va permettre de devenir enfin un huissier de Justice.

A lire également  L'Europe frappe Google avec une amende record de 5 milliards de dollars pour infraction à la législation antitrust