Vers qui se tourner en cas de divorce ? Quelle est la procédure ?

Aucun couple ne se marie pour divorcer par la suite. Cependant, il arrive un moment où c’est la seule solution envisageable. C’est d’ailleurs une décision très difficile et une rude épreuve. C’est pourquoi il est important de se faire accompagner durant la procédure. Mais vers qui doit-on se tourner en cas de divorce ? Et quelle est la procédure à suivre ?

Vers qui se tourner en cas de divorce ?

Le divorce est une étape cruciale dans la vie d’un couple. Bien qu’il soit possible de divorcer sans l’assistance d’une personne. Il est toujours recommandé de faire appel à un avocat spécialisé en divorce. Un avocat protègera les intérêts de chaque époux. Ceci afin :

  • de rédiger une convention de divorce qui répond parfaitement aux attentes et aux intérêts du couple,
  • d’effectuer un partage équitable des biens du couple. Et d’éviter ainsi qu’une partie se sente lésée dans le partage,
  • de discuter de la garde des enfants,
  • de se mettre d’accord sur la pension alimentaire.

L’avocat facilitera également la procédure de divorce. Il vous représentera devant la cour et devant l’avocat de votre ex-conjoint. Comme il dispose de la compétence et de la capacité, il saura comment procéder pour que le divorce soit le moins pénible possible. Et que le divorce soit prononcé le plus rapidement possible. C’est donc un allié important si vous voulez mettre fin à votre mariage.

La procédure de divorce

Une fois qu’un couple s’est mis d’accord pour divorcer, ils pourront faire appel à un avocat pour démarrer la procédure. Dans le cas d’un divorce à l’amiable, il est d’ailleurs possible que le couple soit représenté par un seul avocat, mais chaque conjoint peut aussi contacter son propre avocat. Une demande sera d’ailleurs adressée aux juges des affaires familiales. C’est l’avocat des conjoints ou d’un des conjoints qui transmettra cette requête.

C’est dans la requête que sera statué si c’est un divorce à l’amiable ou un divorce contentieux. Après le dépôt de la demande de divorce, une audience sera organisée afin d’informer les époux sur les conséquences de leur séparation. Mais aussi une tentative de les faire abandonner l’idée de divorcer. Dans le cas où les deux parties maintiennent leur souhait de mettre fin à leur mariage, une ordonnance de non-conciliation sera délivrée. Cette ordonnance permettra à l’initiateur du divorce dans un délai de 3 mois d’assigner en justice son conjoint. Cette assignation est le début de plusieurs audiences qui se terminera par l’annonce officielle du divorce.

Le coût d’un divorce

Le divorce en lui-même ne coûte rien. Ce sont les honoraires de l’avocat qu’il faut prendre en considération lors de cette procédure. Il est important de savoir que l’avocat est libre de fixer son honoraire. En général, ses prestations sont facturées à  l’heure. Tout dépend donc de la durée de la procédure de divorce. En moyenne, un divorce coûte entre 1000  € et 4 000 €. Tout dépend du tarif appliqué par l’avocat ainsi que de la durée de la procédure de divorce.