Garde à vue : les étapes de la procédure

La garde à vue est définie comme le fait de garder une personne suspectée d’avoir commis un délit ou un crime, pendant une durée précise. Dans le cadre de la loi, ce mode de privation de liberté doit être fait dans le strict respect de règlementation. Quelles sont les procédures à suivre dans le domaine de la garde à vue ?

La mise en garde à vue et le recours à un avocat

Lorsque vous êtes placé en garde à vue, un officier de police judiciaire établit toutes les étapes nécessaires. La durée normale de la mise en garde à vue ne doit pas dépasser plus de 24 heures. Toutefois, il ne peut être prolongé de 24 heures à condition qu’un magistrat du parquet le souhaite. Si vous êtes soupçonné de trafic de drogue ou de terrorisme, le délai de la mise en garde à vue peut aller jusqu’à 96 heures.

Pour que vous ne soyez pas victime des abus de pouvoir, il est indispensable de recourir aux services d’un avocat comme sur https://www.avocat-noirot.fr. Ce dernier se chargera de votre affaire comme la loi l’a prévue.

A lire également  Résilier son assurance voiture ou moto : quelles sont les conditions juridiques ?

En revanche, le jour de votre présentation devant le juge, un avocat commis d’office vous est offert si vous n’en avez pas. Les seules personnes qui pourront vous embarquer et ont le pouvoir de vous mettre en garde à vue sont les officiers de la police judiciaire, la gendarmerie.

La cellule et la fouille du détenu

Après la prononciation de votre mise en garde à vue, on vous fait subir une fouille au corps. On vous menotte, vous photographie. Un policier prend vos empreintes digitales et vous soumet à un prélèvement d’ADN. Pour veiller à la sécurité des autres détenus, vos affaires seront retirées comme ceinture, cravate, lunettes, lacets.

En attendant l’arrivée d’un enquêteur, vous serez placé dans une cellule. Dans une cellule se trouve en général, un matelas, un banc en béton ou en bois et une couverture. Là-bas, vous vivez dans des conditions très dures et le séjour paraît long. Outre les conditions, vous devez supporter l’odeur désagréable. En revanche, les pièces sont régulièrement nettoyées. Votre nourriture sera également prise en charge pendant que vous êtes enfermé.

Le détenu et ses droits

Même si vous êtes suspecté d’un délit ou d’un meurtre et même si vous êtes placé en garde à vue, vous avez pleinement vos droits. Par conséquent, votre famille ou votre proche doit être mis au courant de votre situation. Vous pouvez également solliciter l’aide d’un médecin afin de vous examiner. La demande peut être faite par un magistrat ou un membre de votre famille. Si vous n’êtes pas en bonne santé, vous avez le droit d’être soigné comme il faut.

  • Outre le traitement médical, vous pouvez aussi discuter avec un avocat dès les premières heures de votre placement en garde à vue. Toutefois, la discussion entre vous et votre avocat ne doit pas excéder 30 minutes.
  • Il existe d’autres droits qui annulent l’entretien avec un avocat si vous êtes mêlé dans le trafic de stupéfiant, de crime organisé ou de terrorisme.
A lire également  Les procédures juridiques à suivre pour attaquer son employeur en justice