La lettre de démission, les éléments importants

Pour rédiger une lettre de démission, il est impératif de respecter certaines règles. Plusieurs points sont à prendre en compte. Vous avez trouvé une meilleure offre, vous avez décidé de créer votre propre entreprise, les conditions de travail ne vous conviennent plus, pour finaliser cette situation, vous devez faire parvenir une lettre de démission à votre employeur. Pour votre CDI, vous aurez alors besoin d’une lettre de démission qui respecte tous les éléments importants. 

Est-ce obligatoire ?

Afin d’éviter toute contestation ou tout malentendu, il est fortement conseillé de faire parvenir à son employeur une lettre de démission avec accusé de réception. L’employeur qui acceptera la démission par voie orale encourt le risque d’une condamnation pour licenciement abusif. C’est pour cela qu’il est en droit de réclamer une lettre en bonne et due forme. La lettre de démission doit comporter la date, le nom et l’adresse de l’employeur, la personne à qui elle est adressée, votre nom, votre adresse, l’intitulé du poste que vous quittez, la date de la durée de préavis, la mention claire de votre volonté de rompre le contrat, la date du départ et votre signature.

Ce qu’il ne faut pas écrire

Il convient d’être vigilant, le démissionnaire a souvent tendance à s’exprimer un peu trop librement. Même si votre employeur vous inspire de la rancœur, cela peut impacter votre carrière, votre réputation négativement. Il faut éviter les insultes, les critiques et surtout ne pas dénigrer ses collègues. Tout cela n’est pas à votre avantage. Pour préparer votre départ dans de bonnes conditions, votre lettre de démission doit être claire, rédigée avec soin. Elle sert de justificatif en cas de litige ou tout simplement pour faire valoir vos droits et fixer les délais. Vous pouvez télécharger gratuitement sur internet un modèle de lettre de démission. Même si le Code du travail n’impose aucune procédure, la lettre de démission et son envoi restent très importants.